Bandeau 10L.jpg
Vous êtes sur le site wiki.lemordelais.fr


Les arbres remarquables

De Wiki lemordelais.fr
Aller à : navigation, rechercher
lemordelais.fr
1 chene-mehalee 130.jpg
Chêne lieu-dit Méhalée
Région Drapeau-breton.jpg Bretagne
Département Armoiries-35.jpg Ille-et-Vilaine
Commune Armoiries-mordelles.jpg Mordelles
Objet 4 arbres remarquables
Dates photos prises en 2012
Références
Collection collection privée
Rédacteur(s) A.M. Nédellec, I. Birot
Archives A.M. Nédellec, R. Birot





Les arbres remarquables
Armel Le Heno.jpg

Mordelles est une commune rurale où les exploitations agricoles, les prés, les champs et les bois sont très présents.
Armel Le Héno[1] était un amoureux de la nature et connaissait notre campagne sur le bout des doigts. Il est à l'origine de cet article.
Les Arbres Remarquables de France sont des arbres vivants exceptionnels par leur âge, leurs dimensions, leurs formes, leur passé ou encore leur légende.
En 2012, Armel en avait sélectionné 4 sur notre commune, les 4 étant situés sur des propriétés privées.



Chêne lieu-dit Méhalée

Le chêne présenté ci-dessous est particulièrement âgé, il aurait environ 800 ans. Il est situé au lieu-dit Méhalée.
Il est très bien entretenu et reste superbe notamment grâce à la proximité d'un petit étang dans lequel ses racines peuvent puiser l'eau dont elles ont besoin.
Les 2 espèces de chêne naturellement présentes en Bretagne sont le chêne pédonculé[2] et le chêne sessile (ou rouvre).
Dans le cas présent, il s'agit d'un chêne pédonculé.
Le diamètre du tronc atteint approximativement 2m80 ce qui est fort impressionnant et sa hauteur est de l'ordre de 13m.


Chêne lieu-dit Méhalée


Chêne lieu-dit La Galière

Le deuxième chêne, présenté ci-après, est plus jeune : selon les estimations, il aurait entre 200 et 250 ans. Il est situé à La Galière.
Son port est nettement plus érigé et ses branches moins tortueuses. C'est vraisemblablement également un chêne pédonculé.
Son propriétaire[3] remarque qu'il commence à souffrir de la sécheresse : certaines branches tardent à se garnir de feuilles. Il est vrai qu'il ne bénéficie pas du même environnement humide que l'arbre précédent.
Il semblerait que ce type d'arbre ait été planté par les propriétaires de l'époque pour se démarquer et laisser une trace. En 2012, il est toujours vaillant.


Chêne lieu-dit La Galière

Chêne lieu-dit Les Patisseaux

Le troisième chêne situé au lieu-dit les Patisseaux aurait, quant à lui, au moins 200 ans.
C'est un chêne pédonculé qui a failli mourir dans les années 90 lorsqu'il fut frappé par la foudre. C'est un câble électrique, laissé là par hasard, qui lui a sauvé la vie en jouant le rôle de paratonnerre. Les branches mortes ayant été taillées, l'arbre a repris peu à peu son bel aspect.


Chêne lieu-dit Les Patisseaux

Chêne lieu-dit Les Etimbeaux

Ce dernier chêne, que l'on peut voir sur le site nommé Les Etimbeaux, n'a jamais été entretenu et est de ce fait un peu moins valorisé.
Le lierre le parasite peu à peu. Il devrait avoir malgré tout près de 400 ans.
C'est également un chêne pédonculé qui a, lui aussi, connu les affres de la foudre. Son sommet particulièrement dégarni en témoigne.
Il reste malgré tout globalement en bon état et l'étang situé à proximité en est très vraisemblablement l'une des raisons majeures.


Chêne lieu-dit Les Etimbeaux

Chêne pédonculé et chêne rouvre

Dans notre région il existe deux grandes espèces de chênes qui se distinguent par la disposition de leurs "fruits" :

  • - le chêne pédonculé
  • - le chêne rouvre ou sessile.


Chêne pédonculé
Chêne sessile ou rouvre


Galerie de photos

Localisation de ces arbres

  • Les chênes sont repérés par un marqueur bleu
  • Autre point de repère : l'église de Mordelles avec un marqueur violet


NB : la localisation du chêne apparaît en passant la souris sur le marqueur

Chargement de la carte…

Sources des photos et des textes

A. M. Nédellec, R. Birot (photos prises en 2012), A. Le Héno (guide)

Notes et références

  1. Armel Le Héno a exercé un mandat municipal à Mordelles jusqu'en 2008. Il est décédé le 19 octobre 2016
  2. Les glands du chêne pédonculé sont insérés sur le rameau par un long pédoncule. A l'inverse, les glands du chêne sessile ont un pédoncule très court.
  3. Remarque faite en 2012.